Présentation

  • : Soins Naturels Alternatifs pour le cancer
  • : Tous les Soins Naturels alternatifs pour le cancer et autres maladies
  • Contact

Recherche

Pages

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 12:26

 

Encore un cancérologue innovant persécuté!

 

burzynski-2.jpg

 

Dr Stanislaw Burzynski

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0
0
0
0
0
0

 

 

 

burzynski-3.jpg

 

 

En savoir plus:

 

http://www.burzynskimovie.com/

 

http://www.burzynskiclinic.com/

 

 

Lire des histoires de patients guéris
sur cette page:

 

http://www.burzynskiclinic.com/ph/patient-stories.html

0

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Thérapies
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 12:20

 

Cancer, maladie des temps "modernes"

 

Le cancer était, paraît-il, très rare, avant que l'être humain n'invente le "modernisme":

 

C'est, en tous cas, déjà, le "Telegraph" qui le dit:

 

Lire ici

 

(anglais)

0

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Ressources
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 20:27

MMS1 et MMS2, versus Ozone
et Peroxyde d'hydrogène

 

Jim Humble - 26 septembre 2009


http://jimhumble.biz/biz-ozonecontrast.htm

 

Ces quatre produits chimiques sont tous des oxdants. Le MMS1, le MMS2, l'Ozone, et le Péroxyde d'Hydrogène. Tous tuent les pathogènes par oxydation.

L'ozone et le péroxyde d'hydrogène ont été employés depuis des années dans le corps humain pour tuer de nombreuses maladies. Ils oxydent même les métaux lourds jusqu'à un certain degré. Beaucoup de vies ont été sauvées et la plus grande part de la souffrance a été surmontée par l'utilisation de ces deux oxydants, dans la plupart des cas par injection intra-veineuse.

L'ozone est le plus puissant oxydant connu et le péroxyde d'hydrogène est proche, à la deuxième place. Dans le domaine de la guérison les deux ont été très utiles, car chacun d'eux peut tuer tout pathogène connu.

 

Le problème réside dans le fait que ces deux oxydants sont si puissants que non seulement ils tuent les germes, mais qu'ils peuvent également endommager beaucoup d'autres choses. Bien sûr, la quantité de dommages est souvent fonction de la quantité de produit chimique dans la solution. Mais ici à quel point l'ozone ou le péroxyde d'hydrogène est plus ou moins fort ou faible n'est pas ce qui importe, ils peuvent cependant oxyder des choses dans votre corps que vous ne voudriez peut-être pas qu'ils oxydent - pas même en petites quantités.

Alors ça c'est l'inconvénient principal de ces produits chimiques, et c'est la raison pour laquelle les gens achètent des anti-oxydants en pilules et en gélules. Vous ne voulez pas que l'oxygène libre se promène librement dans les muscles et dans les chairs. Le seul oxygène qui soit sûr c'est celui qui est transporté dans les globules rouges du sang. Autrement, l'oxygène libre peut endommager des choses que vous ne voulez pas endommager, même si un Docteur pourrait utiliser les thérapies de l'oxygène pour enlever des mauvaises choses.

Quand l'oxyène est utilisé dans le corps humain il peut nuire aux cellules bénéfiques du corps de même qu'il peut tuer aussi les pathogènes qui sont présents. De plus, l'oxygène et l'ozone c'est si puissant que c'est utile très peu de temps. Et comme ça a une action qui dure très peu de temps, ça ne peut pas pénétrer profondément dans les tissus, là ou beaucoup de pathogènes se cachent. Cela n'atteint jamais les endroits importants parce que c'est utilisé avant d'avoir atteint les pathogènes que l'on essaye de tuer. Alors, avant que l'oxygène puisse pénétrer assez pour atteindre les mauvaises choses, il est utilisé, tuant de bonnes choses sur son chemin.

Sans parler du fait qu'ils n'ont pas été utiles pour traiter certaines maladies que rien d'autre ne peut détruire, mais en chemin ils provoquent une certaine quantité de préjudices. Il y a beaucoup de maladies qui se cachent simplement assez profondément dans les tissus et qui ainsi ne peuvent pas être atteintes par ces oxydants.  An MMS Training session

Un exemple serait le HIV et le SIDA. Ces oxydants ne peuvent tout simplement pas tuer le HIV ou le SIDA, étant donné qu'ils ne peuvent pas aller assez profondément dans les tissus corporels et atteindre les endroits où se cachent ces maladies. Néanmoins, il y a eu quelques cas pour lesquels suffisamment de germes ont été tués et cela a donné à la victime de quelques mois à quelques années de sursis avant que la maladie ne reprenne.

Le Péroxyde d'Hydrogène se vendait à une époque dans les rayons de pratiquement tous les magasins de produits diététiques d'Amérique, mais ensuite on a découvert qu'il provoquait un certain nombres de problèmes de santé quand il était utilisé. Non seulement ça tuait les pathogènes, mais ça tuait aussi beaucoup de bactéries bienfaisantes. Ce que ça tuait laissait une place propice au développement ou au re-développement des pathogènes.

Personnellement, j'utilisais le péroxyde d'hydrogène pour brosser mes dents - comme l'étiquette indiquait que l'on pouvait faire cela. Je le faisais quotidiennement, mais j'ai développé un goût terrible dans ma bouche, qui sentait aussi très mauvais. J'ai finalement cessé d'utiliser le péroxyde d'hydrogène et ma bouche est redevenue saine et certains magasins diététiques ont commencé à arrêter de le vendre, alors qu'il devenait évident que ça faisait plus de mal que de bien. Le temps passant, quelques magasins diététiques ont commencé à le renre disponible à la vente à nouveau, mais ils s'exposent à des poursuites en justice, étant donné que l'information à propos des problèmes du péroxyde d'hydrogène sont connus et visibles sur Internet.

Il y a pas mal de gens qui proposent de l'ozone et beaucoup qui proposent également le péroxyde d'hydrogène. Ils continuent à pousser dans le sens de ces deux oxydants, comme si c'était la meilleure chose qui soit, ou la seule chose qui puisse guérir un certain nombre de maladies. Personnellement je ne voudrais pas suggérer que ceci n'est pas vrai. Ce ne sont, désormais, plus les seules choses qui soient disponibles, étant donné que, maintenant, le MMS1 et le MMS2 sont utilisés, chaque jour, par plus d'un million de personnes.

 

Avec l'ozone et le péroxyde d'hydrogène, l'utilisation de l'injection intra-veineuse n'est pas quelque chose de bénin au niveau mondial. Cela requiert un équipement et une connaissance spécifiques et le fait est que le grand public ne sera jamais capable de s'administrer lui-même une injection par voie intraveineuse. En plus de cela, la personne a aussi ces problèmes dont j'ai parlé ci-dessus.

Entrent en jeu le MMS1 et le MMS2.

Le MMS1 génère du dioxyde de chlore, un oxydant très spécial, qui n'est pas un oxydant puissant, mais qui est puissant d'une manière différente. Il n'a pas le potentiel d'oxydation requis pour oxyder la plupart des matériaux. Pratiquement, la seule chose que ça pourra oxyder c'est les pathogènes. Il y a beaucoup de choses non-vivantes que ça peut oxyder, mais pas les cellules vivantes normales. Quand je dis que c'est puissant d'une manière différente, le fait est que cela a une capacité bien plus importante que l'ozone ou que le péroxyde d'hydrogène au niveau des pathogènes, alors qu'en même temps ça n'est pas capable d'oxyder des centaines d'autres choses que ces autres oxydants, eux, sont capables d'oxyder.

Le MMS1 pénètre profondément dans les tissus corporels, du fait qu'il n'est pas utilisé en cours de route vers la cible. Il ne peut  tout simplement pas oxyder aucune des cellules vivantes du corps humain. Le MMS1 (le dioxyde de chlore) est l'un des deux importants produits chimiques que le système immunitaire génère naturellement pour tuer les pathogènes de la maladie et les autres choses dans le corps qu'il est nécessaire de détruire. Le MMS2 c'est l'autre produit chimique important que génère le système immunitaire. Est-ce que ce n'est pas amusant de constater que les deux miraculeux minéraux, qui sont des centaines de fois plus efficaces que n'importe quelle drogue, sont, en fait, les produits chimiques que le corps a utilisé depuis des centaines de milliers d'années?

Mais je pense que la chose qui est la plus difficile à comprendre c'est que la médecine moderne n'ait jamais découvert cela avec ses milliards de dollars de recherches. En outre, des centaines de milliers de personnes ont déjà prouvé qu'il est possible de s'administrer soi-même le MMS1 et le MMS2. Ceci permet au MMS1 et au MMS2 d'être utilisés dans le monde dans des milliers d'endroits où il serait impossible d'utiliser l'ozone.

Le MMS2 est un acide faible spécial que le système immunitaire génère naturellement pour tuer des centaines de pathogènes différents et d'autres choses dans le corps qu'il est nécessaire de tuer. Le nom de cet acide est l'acide hypochlorique et c'est un acide naturel qui est fabriqué en petites quantités dans le corps. Bien qu'il soit disponible de manière naturelle, de manière évidente le corps ne peut pas en générer suffisamment pour maitriser les maladies puissantes dans certaines conditions. Quand le MMS2 est pris, il se transforme immédiatement en acide hypochlorique et, dans la plupart des cas, la maladie est tuée en seulement quelques heures ou en quelques jours.

Le MMS2 génère de l'acide hypochlorique, un acide très spécial que le système immunitaire a appris à utiliser, il y a des centaines de milliers d'années. Cet acide libère de l'oxygène naissant quand les protéines spéciales des pathogènes sont présentes, ce qui inclut les virus et la plupart des autres micro-organismes. Cet acide fonctionne en utilisant un mécanisme spécial que ni l'ozone ni le péroxyde d'hydrogène ne sont capables de répliquer. L'acide en soi n'est pas un oxydant, mais on le considère comme étant un oxydant parce qu'il libère de l'oxygène naissant en présence de certaines protéines. Par conséquent l'acide hypochlorique peut pénétrer profondément dans les tissus avant d'entrer en contact avec les protéines des pathogènes et ensuite il libére le puissant oxygène naissant. Le corps a fait un bon choix quand il a commencé à utiliser l'acide hypochlorique, étant donné qu'aucun pathogène n'a jamais pu y développer quelque résistance que ce soit, depuis une centaine de milliers d'années. 

Les diverses maladies peuvent se cacher profondément dans les tissus corporels, mais l'acide hypochlorique est un liquide qui pénètre lentement, de plus en plus profondément dans les tissus, jusqu'à affluer aussi profondément que là ou se trouvent les pathogènes des maladies. Quand une molécule d'acide hypochlorique reconnait la protéine dans une molécule pathogène, elle libère instantanément sa molécule d'oxygène et se transforme en un ion de sel de table et en un ion d'hydrogène qui se met à faire partie de l'eau du corps. Aucun nouveau composé n'est créé et rien ne reste en arrière, si ce n'est une molécule de sel. Il n'y a rien qui puisse provoquer des effets secondaires.

Bien sûr, l'oxygène naissant détruit le pathogène et devient de l'oxygène déchargé, qui devient du dioxyde de carbone, qui est expulsé, pendant la respiration, lors des expirations suivantes.

Alors, vous voyez, le MMS1 et le MMS2 sont des minéraux miraculeux, qui sont bien loin devant l'ozone et le péroxyde d'hydrogène et tout autre oxydant connu. Chacun de ces produits chimiques a sauvé des milliers de vies et les deux combinés guériront probablement toute maladie connue. Tout au moins, ils vont tuer toute maladie qui est dûe aux pathogènes et je ne connais pas une maladie qui ne soit pas due aux pathogènes, que ce soit d'une manière ou d'une autre. Le MMS1 et le MMS2 tueront de nombreuses maladies que l'ozone et le péroxyde d'hydrogène ne peuvent pas atteindre et ils tueront chacune des maladies pour lesquelles ces oxydants sont actuellement employés pour les tuer.

L'ozone et le péroxyde d'hydrogène devraient être retirés, étant donnés qu'ils ne sont plus nécessaires. Désolé, mais j'ai traité plus de 5000 personnes et certaines étaient alors traitées avec l'ozone et le péroxyde d'hydrogène. J'ai toujours suggéré qu'elles arrêtent les traitements à l'ozone et au péroxyde d'hydrogène et qu'elles utilisent le MMS - ce qui a toujours rapidement fonctionné. A la fois le MMS1 et le MMS2 sont bien plus efficaces et bien plus rapides. La théorie de la chimie du MMS1 et du MMS2 est bien meilleure, c'est bien plus facile à utiliser, et des milliers de vies démontrent maintenant ce point.

S'il vous plaît, veuillez considérer les faits actuels avant de continuer avec l'ozone et le péroxyde d'hydrogène. Normalement, le traitement du MMS par voie intraveineuse n'est pas nécessaire, mais il peut être utilisé dans certains cas spécifiques. Normalement, boire juste quelques doses guérira la plupart des choses mineures. Et le protocole du HIV guérira la plupart des maladies incurables. Il n'y a qu'à donner à une personne victime de la plupart des maladies 3 gouttes  de MMS1 activé par heure pendant 8 à 10 heures chaque jour pendant 3 semaines. De nombreux patients peuvent se traiter eux-mêmes mais certains nécessitent un traitement spécial. 

Lorsque quelque chose est vraiment grave, comme lorsque le patient est sur le point de mourir du cancer, alors ajoutez le MMS2 toutes les 2 heures. J'aipersonnellement vu un certain nombre de cas simplement guérir de différentes maladies incurables et retourner à leur travail. C'est à dire qu'ils sont passés d'être sur le point de mourir à retourner à leur travail en deux à trois semaines.

Voir divers protocoles du MMS sur mon site: http://JimHumble.biz/.

Une grande quantité d'informations a été collectée sur: http://MMS-education.com/.

Jim Humble, qui écrit depuis l' Afrique, Septembre, 2009.

0

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Thérapies
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:51

 

Formule 816

de Raoul Estipeault

 

 

Préambule

 

"Exercice illégal de la médecine et de la pharmacie"


"LE PROFESSEUR RAOUL ESTRIPEAULT ÉPINGLÉ"


"Même si le tribunal correctionnel, au terme d’une très longue audience - elle s’est terminée à une heure du matin, le mercredi 19 avril 1950 - et de deux semaines de délibéré, a suivi les réquisitions modérées du procureur de la République, M. Billois, en prononçant une peine d’amende avec sursis.

 

Le professeur Estripeault a immédiatement interjeté appel du jugement.


Professeur à l’école supérieure d’anthropologie, école d’Etat et biologiste éminent, Raoul Estripeault ne laisse pas indifférent. Sommité pour les uns; chercheur, chimiste pour les autres mais ni médecin, ni pharmacien. Ce qui lui vaut un dépôt de plainte de l’ordre des pharmaciens du département et de plusieurs médecins pour exercice illégal de la pharmacie et de la médecine.


Il est reproché au professeur Estripeaut, découvreur du 816, la prescription, lors de trois conférences qu’il a tenues à Dieppe, de ce médicament prétendu anticancéreux alors qu’il n’a aucun titre de médecin.


Dans le prétoire et en présence d’une foule considérable jusqu’à la fin des
débâts, les témoins, d’anciens malades soutenus par plusieurs médecins venus de diverses régions, se succèdent à la barre pour affirmer leur guérison après l’utilisation du 816, un produit adopté dans plusieurs pays étrangers dont les USA et l’URSS.

 

Jusqu’au maire de Dieppe, Pierre Biez, qui affirme après avoir assisté à Paris à une conférence de Raoul Estripeault: «Si j’étais atteint d’un cancer, je n’hésiterais pas un seul instant à me faire traiter par la méthode Estripeault».


Le docteur Lesieur, dans le camp des parties civiles, est beaucoup plus circonspect: «Les titres du professeur Estripeault manquent de consistance et ne résistent pas à l’examen objectif. Ou bien le professeur Estripeault cherche à nous abuser ou bien il s’est abusé lui-même».

 

Dartel-Claudot assène: «M. Estripeault est un grand chercheur, un grand savant».


«Le tribunal n’a pas à se prononcer sur la valeur thérapeutique du 816, c’est une question purement scientifique» énonce le procureur de la République, «le tribunal n’a pas à prendre parti sur cette question».

 

En revanche, les trois juges doivent dire si «l’homme de science et de laboratoire n’a pas outrepassé ses droits et ne s’est pas mis en infraction avec la réglementation sur l’exercice de la médecine et de la pharmacie» en préconisant l’usage du 816.


Le tribunal a répondu positivement pour l’exercice illégal de la médecine et condamné Raoul Estripeault à 10 000 francs d’amende avec sursis et à verser 1 F de dommages et intérêts à l’Ordre des médecins; il a été relaxé pour exercide illégal de la pharmacie.


Le 24 janvier 1951, la cour d’appel de Rouen a confirmé ce jugement."

 

Source: Le Journal du Siècle - Les Informations Dieppoises - Mardi 27 Juin 2000, page 34.

 

 

Maintenant que le lecteur sait à qui il a affaire (un "repris de justice" - ce qui donne déjà à penser qu'il pourrait s'agir de quelqu'un de très bien, avec une découverte vraiment dérangeante! -), passons aux choses vraiment sérieuses, la Formule 816, elle-même:

 

Association en docrinienne suractivée par les oligo-éléments pancréatiques en milieu marin isotonique. [Remarque: "milieu marin isotonique" = "Sérum de Quinton".]

 

Composition: Chaque ampoule de 3 cc [centimètres cubes] contient 0,0188 gramme de substance colloïdale, AS, Ni, Co magnéso-sodique, combinée à 0,125 gramme de complexe organique hépato-spléno-cortico-parathyroïdien."

 

C'est tout? Oui, c'est tout!

 

Et quels effets ça fait?

 

Action: Tonique, stimulante, régénératrice. Rétablit les processus d'oxydo-réduction cellumaires, favorisant, de ce fait, un retour à l'équilibre biologique normal.

 

Et plus précisément?

 

Propriétés : Modificateur de terrain. Réduit les épanchements, infiltrations, œdèmes Sédatif par décompression. Aseptise et désodorise les lésions infectées.

 

Et ça guérit quoi?

 

Indications: Troubles de la nutrition et du métabolisme - Intoxications chroniques - Toutes déchéances physiques et organiques: Cachexie, sénilité, convalescence - Dégénérescebnces tissulaires - Traitement  pré et post-opératoire - Adjuvant des cures physiothérapeutiques.

 

Et ça se présente comment?

 

Présentation: Boîte de six ampoules  injectables de 3 cc.

 

Et il faut en se faire injecter combien de ces ampoules?

 

Posologie: Adultes: Une injection intra-musculaire chaque jour ou tous les deux jours. (Commencer par une demi-ampoule). Enfants: Demi-doses.

Durée: Par série de 25 à 30 piqüres.

 

Et avec ces injections l'on ne risque pas de se faire empoisonner?

 

Toxicité: Nulle.

 

Et y a-t-il des gens qui ne doivent pas suivre ce traitement?

 

Contre-Indications: Vérifier le taux de l'urée sanguine et n'utiliser que des demi-doses tant que ce taux s'avère trop élevé.

 

 

Savants-maudits---Chercheurs-exclus-4.jpg

 

Anoter qu'un chapitre du livre "Savants maudits, chercheurs exclus" de Pierre Lance (Editions Guy Trédaniel) est consacré à Raoul Estripeault:

 

"Raoul Estripeaut - Professeur français d'anthropologie pathologique, inventa un remède anticancéreux très efficace à base d'enzymes pancréatiques, méprisé par les cancérologues."

0


Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Thérapies
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 07:08

 

 

Comment se fait-on un cancer?

 

Suite à un choc émotionnel brutal et tout à fait inattendu (DHS: Dyrk Hamer Syndrom), auquel le cerveau cognitif ne peut ni faire face, ni trouver de solution, le temps s’arrête à l’esprit de la personne. En effet  les sphères des temps s’écrasent sur la personne, ce qui lui fait perdre toute notion du temps et d’espace. Le cerveau archaïque percevant un danger de mort, questionne l’aire cérébrale matérialisant la nature du conflit subi. S’apercevant de son silence de mort (car elle est devenue foyer de HAMER), il fera appel à tout son potentiel de mémoire afin de remédier à ce danger.

 

Le satellite MH se trouve propulsé au champ du stade fœtal, ce qui indiquerait au cerveau archaïque d’après la localisation du champ MH, que l’organe tend vers une jeunesse, après sa mort constatée. C’est à travers la mémoire de l’embryogenèse que cet ordre de multiplication est transmis par voie satellitaire, à l’image d’un réseau GSM, où l’être humain se recrée lui-même. Or, à la dimension humaine, on ne peut créer sans détruire. C’est un nouveau corps ou une partie du corps qui renaît de manière diabolique, où les foyers cancéreux sont les nouveaux organes, disposant de leur propre vascularisation, pire encore, certains praticiens notent même l’émergence de nouveaux méridiens d’acupuncture de nature hautement énergétique entre la tumeur primitive et les métastases.

 

C’est à travers ces nouveaux méridiens énergétiques que la tumeur primitive opère un contrôle sur l’évolution des métastases. "Ce qui explique, entre autres, la flambée métastatique après ablation de la tumeur primitive, observée parfois chez des patients opérés".

 

Toutes les personnes, aussi bien portantes qu’elles soient, disposent de satellites MH, qui sont peut-être même hérités génétiquement. Ces personnes (cliniquement saines) n’ayant pas subi la perception de l’arrêt du temps (suite à un choc émotionnel), il en découle que de multiples infections pourraient naître facilement sur le site (l’organe d’où émerge le satellite), vu que la base du temps de la partie organique observée se trouve incitée à une accélération temporelle. Souvenez-vous qu’au moment d’un choc violent dramatique et brutal (DHS) nous avons l’impression que le temps s’arrête, même si nous sommes en pleine circulation, nous verrons les voitures et les passants s’arrêter. Cet arrêt du temps marque la mort. Fort heureusement, il ne s’agit que de la mort expressionnelle d’un organe symbolisant le problème, mort inscrite uniquement dans notre champ temporel d’existence, traduite par l’expression d’un organe, qu’il faudrait faire repousser dans un ultime acte de survie.

 

En effet une question importante peut se poser: Si le corps veut recréer un organe, pourquoi passerait-il par le biais de la mutation cellulaire invasive? Pourquoi ne déclencherait-il pas l’émergence de tumeurs bénignes dans l’organe à faire renaître? La réponse est un peu troublante: Notre cerveau primitif, s’apercevant de la mort expressionnelle d’un organe ayant son satellite MH dans l’espace de l’embryogenèse, veut le recréer. Il s’agirait d’une renaissance après la mort, qui ne peut passer que par le processus d’une vie éternelle: L’immortalité dans le mortel: N’est-ce pas la caractéristique de la cellule cancéreuse? Nous pourrons expliquer cette dernière notion à travers les dessins. Nous constatons qu’à certain stade de la vie la distance satellite corps met en évidence la localisation de l’espace temps fœtal, qui a bougé depuis la naissance.

 

Or la mémoire, notre mémoire, se rappelle que cet espace au stade foetal était tout près du corps. Puisque la mort se situe au même espace que la naissance, notre cerveau archaïque trouvera qu’il s’agit d’une jeunesse nouvelle après la mort, ce qui signifie pour lui une immortalité. Ce qui prouverait peut-être la notion d’une vie éternelle après la mort, annoncée par toutes les théologies... C’est à travers la maladie cancéreuse que l’humanité comprendra ses vraies dimensions, qui ne se résument pas à un corps comprenant une pompe à sang, des filtres rénaux et pulmonaires, avec une notion de calories alimentaires, comme s’il s’agissait d’un moteur à essence. L’être humain est la création la plus performante dans cet univers. Rien, absolument rien, n’a été oublié concernant sa survie. "Nous avons négligé notre essence, nous avons oublié qui nous sommes, des créatures, potentiellement créateurs, ayant reçu un souffle divin".

 

Docteur Haddad

 

Source: http://www.labofractal.net/notionscommentse.html

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Thérapies
commenter cet article
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 22:51

 

UN SCANDALE D'ETAT:

DEPUIS 40 ANS ON NOUS CACHE

QU'IL EST POSSIBLE

DE PREVENIR LE CANCER

PAR DES MOYENS SIMPLES

ET SANS DANGER.

 

Voici (ci-dessous) le courrier envoyé le 18 juin 2010 pour exiger la publication de travaux expérimentaux effectués il y a 40 ans et toujours tenus sous le boisseau.

Quand on sait qu'en 2010, CHAQUE JOUR, 980 personnes se découvriront un cancer, que, chaque jour, 410 personnes meurent d'un cancer, il apparaît évident que de tels travaux qui démontrent la possibilité de PREVENIR les cancers doivent être publiés d'urgence.

(Surtout, il faut lire l'information qui est donnée après le courrier, elle est d'une extrême importance.)

 

Que chacun en tire les conséquence et agisse selon sa conscience, mais le scandale ne peut plus durer! Il faut agir!

 

________________________________________________________________________________________________ _

 

Objet: demande de communication

des résultats d’une expérimentation

effectuée au début des années 70.


Monsieur Didier Houssin,

Directeur Général de la Santé,

Madame Dominique de Penanster,

Madame Elisabeth Gaillard,  

Direction Générale de la santé

14, avenue Duquesne

75350 Paris 07 SP

 

                                                                                      Copie : -  Madame Emilie Campagne

                                                                                                   Hôtel Matignon

 

Monsieur le Directeur, Mesdames,

 

Sur les conseils de Monsieur Michel Abate, qui est porte-parole d’un collectif de santé publique, et en fonction des renseignements qu’il a obtenus au cours des démarches qu’il a effectuées auprès de la DGS, je me permets de formuler une demande citoyenne concernant l’expérimentation effectuée par Monsieur le Docteur Claude Gak dans le service de Monsieur le Professeur René Truhaut, au début des années 70. En effet, malgré l’immense intérêt de cette expérimentation, puisqu’elle concerne la prévention du cancer, il n’y a pas eu de publication.

 

Je me permettrai donc, d’indiquer brièvement les travaux du Docteur André Gernez à partir desquels l’expérimentation a été faite, les résultats constatés à l’issue de cette expérimentation, ceci selon une information orale et donc sous toute réserve. J’aborderai ensuite la réunion du 13 décembre 1974, au cours de laquelle le problème de la publication des travaux expérimentaux et de la suite à donner aux propositions du Docteur Gernez concernant la prévention active des cancers ont été abordés. J’ajouterai quelques considérations sur la portée des théories formulées par le Docteur André Gernez et sur la situation actuelle en matière de prévention des cancers.

 

Les travaux du Docteur André Gernez. Très jeune Docteur en médecine et très jeune chercheur à la Fondation Curie de Paris, le Docteur André Gernez a, dès 49, la confirmation qu’un traitement avec des moyens très simples et très banaux d’un syndrome précancéreux (de Plummer-Vinson) permet d’éviter la survenue d’un cancer, de la gorge en l’occurrence. Il est convaincu que la lutte contre les cancers doit passer en priorité par la prévention. Il informe la communauté médicale par plusieurs articles dans de grandes revues médicales.

 

Beaucoup des causes du cancer sont connues à l’époque et sont déjà très nombreuses. Mais le mécanisme, la réponse à la question comment naît un cancer, comment se développe-t-il, n’est pas élucidée. De grands et célèbres cancérologues se la posent et la posent. Le Docteur Gernez réalise très vite que la solution est oblitérée par les conceptions dominantes concernant la division cellulaire. Il remet en question la théorie admise par tous, celle du double cycle cellulaire et postule qu’en réalité au niveau de chaque colonie cellulaire il y a deux catégories de cellules: les cellules génératrices et les cellules fonctionnelles. C’est la pierre de rosette! Et pendant plus de 20 ans, il va dérouler l’écheveau. Cette conception permet d’expliquer le mécanisme de la cancérogenèse. Elle permet de résoudre nombre de problèmes de biologie et de pathologie. Elle permet de fonder rationnellement une prévention générale des cancers.

 

Le Docteur Gernez envoie à l’Académie des sciences en février 1967, un mémoire intitulé «Néopostulats biologiques et pathogéniques» dans lequel il expose ses travaux. Il développera ses idées sur le cancer dans 3 ouvrages: «Le cancer mécanismes et prévention», «Le cancer, dynamique et éradication», et «Lois et règles de la cancérisation». L’ensemble de ces textes sera communiqué à la communauté scientifique et aux décideurs.

 

L’expérimentation du Docteur Claude Gak . Elle commence en 1969 et se déroule dans le service de toxicologie du Professeur René Truhaut (INSERM), qui est aussi un grand spécialiste en matière de cancer. Des résultats sont communiqués oralement au Docteur André Gernez:

 

Il a été greffé du tissu cancéreux sur le foie de rats de laboratoire. L’évolution des greffons a été suivie sur 3 lots:

 

 - un premier lot est soumis à une réduction alimentaire qui place les rats en état d’acidose tissulaire;

- un deuxième lot est aussi mis en acidose, et reçoit des vitamines, des oligo-éléments;

- les rats du troisième lot reçoivent en plus de ce que reçoivent les deux premiers, un antimitotique léger: hydrate de chloral et colchicine.

 

L’ensemble des rats des 3 lots, sont sacrifiés et autopsiés, à la recherche de lésions cancéreuses.

 

L’examen des résultats (1974, très probablement) montre que:

- 46% des rats du premier lot, ne présentent aucune lésion, 

- 72 % des rats du deuxième lot ne présentent aucune lésion,

- 94 % des rats du 3ème lot ne présentent aucune lésion.

 

De nombreuses études chez l’homme (en particulier l’étude SUVIMAX) viennent corroborer avec des chiffres analogues l’effet d’une supplémentation en vitamines et oligo-éléments.

 

La réunion à la DGS du 13 décembre 1974. Elle a pour objet de définir la position officielle sur le problème de la mise en place éventuelle d’une politique de prévention active du cancer.

 

Outre le Directeur Général de la Santé en poste à cette date, le Docteur Charbonneau, assistaient à cette réunion:

- Madame le Docteur J. Ripoche, chargée du dossier par le ministre de la santé, Monsieur Poniatowski,

- le Docteur Lechat chargé de la pharmacovigilance

- Monsieur le Professeur Ripoche, comme médiateur,

- une assistante du service du Professeur Hamburger

- le Docteur André Gernez.

 

Madame Ripoche présente le dossier, et formule la proposition de rendre la procédure publique avant le 15 janvier 1975.

 

La validité et l’intérêt de la procédure, ne sont pas contestés, mais la décision est prise de ne pas la rendre publique. Le Docteur Gernez insiste pour que cette position soit révisable.

 

Je pense, Monsieur le Directeur, Mesdames, avoir présenté, très brièvement certes, ce dossier capital. Les 410 morts quotidiens par cancer, les 980 nouvelles personnes frappées chaque jour par cette maladie, imposent que toutes les pistes et propositions émanant de chercheurs reconnus, soient examinées, et à plus forte raison que des travaux validant une procédure de prévention soient rendus publics.

 

C’est le sens de la démarche citoyenne, que l’association «Pour André Gernez», que je contribue à mettre en place, entend poursuivre. La publication officielle des travaux expérimentaux du Docteur Claude Gak  devient incontournable. Les citoyens de ce pays ne comprendraient pas qu’elle soit, encore une fois, différée.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, Mesdames, à mes salutations respectueuses.

 

Docteur Jacques Lacaze,

pour l’Association «Pour André Gernez»

 

INFORMATION IMPORTANTE:

Monsieur le Docteur André Gernez a confirmé le 20 juin, que les résultats des expérimentations sur animal de laboratoire de Monsieur le Docteur Claude Gak lui ont bien été communiqués oralement. Puis il a apporté une précision d’une extrême importance.

L’expérimentation de protection des rats n’a pas été effectuée sur des animaux sur les foies desquels avait été greffé du tissu cancéreux, mais sur des rats cancérisés par un moyen classique et connu reposant sur l’utilisation d’un produit provoquant un hépatome (cancer primitif du foie), obtenu à partir d’arachide fermenté. L’extrême gravité de ce type de cancer est bien connue des spécialistes. L’expérimentation avec un cancer greffé aurait été beaucoup moins démonstrative.

Protéger jusqu’à 93% d’un tel cancer par des moyens d’une extrême simplicité et innocuité montre combien la publication de ces travaux expérimentaux est toujours d’une actualité brûlante et que la demande citoyenne dont relève  les courriers est hautement justifiée.

 

Adresse e.mail: jacques.lacaze@gmail.com

 

Source:  http://www.jacques-lacaze.com/article-prevenir-le-cancer-c-est-possible-52663451.html

 

0
0
Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Ressources
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 16:35

 

Témoignage relatif au cancer

 

Témoignage de Martine F.


J’ai 56 ans aujourd’hui et j’ai eu neuf cancers du sein 1992 à 2005, (bilatéraux) et du col de l’utérus notamment. M’intéressant beaucoup, depuis quinze ans, aux médecines douces, au début j’ai toujours essayé de me soigner par des méthodes naturelles, même si ensuite je me suis résolue aux traitements conventionnels (radiothérapie et chirurgie). Par contre, j’ai toujours refusé la chimio.


Néanmoins, malgré les traitements classiques, mes cancers récidivaient régulièrement ou de nouveaux apparaissaient, qu’il fallait, à nouveau, traiter par chirurgie, car je refusais aussi la radiothérapie, suite à la première série de séances en 1993, qui m’avait beaucoup fatiguée et brulée.


En 2006 j’étais au bord de la mort avec une tumeur au cerveau, j’avais perdu 20 kilogrammes et je commençais une trithérapie, suite à la découverte, d’une séropositivité.


En plus des traitements classiques, j’ai continué d’essayer de nombreuses thérapies naturelles dans mon parcours de santé (vit C en intraveineuse notamment, spiruline, alimentation végétarienne, graines germées, jus de fruits et de légumes frais, régime de Rudolph Breuss [jeûne hydrique avec jus de fruits et légumes], suppression totale des produits chimiques d’entretien et de nettoyage pour la maison), mais, à chaque fois, le cancer récidivait.


Néanmoins, je ne regrette pas d’avoir suivi ces soins naturels, car, une fois, juste en prenant de la spiruline à haute dose, une récidive de cancer a disparu.


En 2007/2008 j’ai fait extraire une dizaine de dents dévitalisées par un dentiste que m’avait conseillé le Docteur Bruno Darmon, car je fus convaincue par ce dernier que ce serait une bonne chose pour ma santé.


Ces dents ne me faisaient nullement mal et ne présentaient en apparence aucune infection. J’ai eu un prurit très important par la suite, sur tout le corps. Toutefois, depuis ces extractions, soit aujourd’hui en 2010, date à laquelle j’écris ce témoignage, je n’ai plus jamais eu de récidive de cancers ni aucun nouveau cancer et j’ai repris du poids et de la force.


Je tiens à dire, toutefois, que je ne suis pas absolument convaincue que mes dents dévitalisées aient pu intervenir dans la genèse de mes cancers. Je pense, néanmoins, que les plombages au mercure ont pu contribuer au problème, car j’avais des plombages sur mes dents dévitalisées.


Je me suis toujours beaucoup intéressée aux causes possibles psychologiques du cancer et, notamment, aux travaux du Dr Hamer et je suis intimement convaincue que l’une des causes fondamentales de l’apparition de mes cancers provient de chocs émotionnels subis dès l’enfance, qui ont été mal vécus et difficilement acceptés. Mon histoire personnelle, notamment familiale, est extrêmement difficile et m’a toujours énormément perturbée. Je n’ai toutefois jamais entrepris de psychothérapie de ma vie.


Fin


Martine F.


Contact: tinedumare@gmail.com

 


Note de l'auteur du blog source: Les gens qui veulent vérifier l’authenticité de ce témoignage peuvent m’envoyer un mail. S’ils veulent que je converse avec eux par téléphone je les rappellerai s’ils précisent leur numéro de téléphone fixe (je ne rappelle pas les portables) et les rencontrerai même, s’ils le désirent, pour leur confirmer de vive voix, s’ils le souhaitent, toute l’authenticité de ce témoignage.

 

Source: http://dent.devitalisee.free.fr/?p=19

0

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Témoignages
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 14:03

 

PRIORITÉ NATIONALE:

Alphabétiser nos cancérologues 

 
 
LA LUTTE CONTRE LE CANCER COMMENCE LÀ!

Il existe 133 publications scientifiques du professeur Beljanski diffusées et accessibles à toutes les universités dans le monde. Ces travaux sont français, réalisés par un esprit prolixe, novateur et puissant, qui a ouvert la voie à un traitement sélectif du cancer et à des solutions très prometteuses concernant le sida.

 

Pour une fois que l’argent des contribuables a servi une grande avancée scientifique en biologie moléculaire, nous pouvons en être fiers. Cependant, il semble que nos cancérologues ne savent pas lire, il est vrai que quelques publications ont pu être faites en anglais

 

Si le cancer est une priorité nationale, avant tout, il est essentiel d’alphabétiser nos cancérologues, tout en leur apprenant la langue de Shakespeare.


 

Lire la suite

 


Sourcehttp://www.morpheus.fr/spip.php?article25&lang=fr

0

0

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Ressources
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 09:47

 
Comment pratiquer la Cure Breuss?

 

Rudolf-Breuss.jpg

 

Rudolf Breuss

 

Loi pour un être ayant le pouvoir de guérir

 

"Il est écrit dans la loi autant que je le sache: "Celui qui a reçu le pouvoir de guérir ne peut se voir retirer par personne dans le monde entier ce droit ou celui-ci ne peut lui être nié." Il s’agit donc d’une loi qui est valable dans le monde entier.

 

L’homme est si compliqué et si différent qu’il n’existe aucun médecin dans le monde entier qui puisse dire être celui qui connaît l’homme totalement et serait infaillible dans son diagnostic ainsi que dans son traitement. C’est ainsi que, selon moi, aucun médecin ne peut prétendre que lui seul a le droit d’aider. Si les médecins pouvaient aider chaque personne (ce qui serait merveilleux), je crois alors qu’aucun être n'irait jamais chez un charlatan. Même des médecins se rendent chez un charlatan, guérisseur ou homéopathe lorsqu’ils sont gravement malades et que, depuis longtemps, ils ne sont plus en mesure de s’aider eux-mêmes ou d’être aidés par aucun collègue et aucune clinique.

 

Lorsqu’un charlatan ne soigne des malades qu’à cause de l’argent, il n’est donc qu’un charlatan. Mais s’il ne le fait que pour aider, il doit être également un bon observateur et continuer à étudier dans les livres. On peut apprendre tout ce que l’on veut, mais aider tout le monde, personne ne le peut personne dans le monde entier.

 

Un mécanicien a dit, une fois, qu’il avait plus de mal qu’un médecin, car il avait à peu près 20 nouveaux modèles en une année alors qu’un médecin, depuis Adam et Eve, n’en avait que deux. Mais ces deux sont souvent un tel rébus et sont si compliqués que, jusqu’à aujourd’hui, personne n’a encore résolu ce rébus, car nous ne sommes tous ensemble que des hommes imparfaits."

 

"Qui est parfait? Qui est comme Dieu?"

 

- Rudolf Breuss -

 

Michel Dogna explique:

 

"Rudolf Breuss a été un brillant guérisseur autrichien, qui a mis au point une cure anti-cancer à base de jus de légumes. Nous vous donnons ici le mode opératoire de cette cure qui a prouvé son efficacité aux travers des nombreuses guérisons, à condition de suivre exactement les indications pour les 42 jours que dure la cure.

 

 La cure de jus de légumes

 

Cette cure doit durer 42 jours. Les jus de légumes peuvent être achetés en diététique par exemple les jus de Demeter ou Biotta, ou pressés soi-même, à condition qu'il s'agisse de légumes bio. La quantité à absorber par jour varie entre 1/4 de litre et 1 litre.

 

Il faut retenir que pendant cette période moins on boit, mieux cela vaut. Quant aux légumes, il ne s'agit pas de n'importe lesquels.

 

Voici donc la composition précise mise au point par Rudolf Breuss:

 

Mélange de jus (à consommer quotidiennement):

 

Avec une centrifugeuse, fabriquer, à la demande, un mélange de jus à partir des proportions suivantes de légumes frais:

 

- 300 g de betteraves rouges,

- 100 g de carottes,

- 100 g de céleri (racine),

- 30 g de radis noir,

- 1 pomme de terre avec pelure de la taille d'un œuf de poule (facultatif).

 

Nota Bene: En cas de cancer du foie, la pomme de terre est nécessaire.

 

Voici une autre méthode : cuire une poignée de pelures de pomme de terre (bio) dans l'équivalent de deux tasses d'eau pendant 3 minutes. Boire une tasse par jour de la décoction.

 

Mode opératoire de la cure:

 

Pendant les 3 jours qui précèdent la cure:

 

Il convient de commencer à consommer entre les repas le mélange de jus à raison ¼ de litre par jour. Ceci afin d'habituer l'organisme à ce nouvel aliment.

 

Durant la cure de 42 jours:

 

S'en tenir strictement au mélange de jus que l'on consommera de préférence à la cuillère en le gardant un peu dans la bouche avant de l'avaler. Il a été démontré, par l'expérience, que 1/4 de litre par jour suffit pour vivre.

 

A savoir qu'il ne faut jamais dépasser un litre du mélange de jus de par jour. On peut y ajouter, si l'on veut, une gorgée de jus de choucroute crue, de temps en temps.

 

Pendant cette période, l'on peut maigrir de 5 à 15 kg, mais ceci n'empêche pas de se sentir bien et plein d'énergie. Près de 10 000 personnes ont fait cette cure de jus pendant 42 jours sans rien manger à côté. Elles ont tenu le coup et ont retrouvé la santé, sans rechute ultérieure.

 

Pendant la cure, il est recommandé de ne plus prendre aucun médicament, ni de faire aucune piqûre, ni de fumer, ce qui risquerait de nuire au grand nettoyage interne de l'organisme alors que celui-ci est en train de reprendre en main ses métabolismes vitaux d'auto-défense.

 

Enfin, il est indispensable de faire disparaître de la maison: naphtaline, camphre, DDT, sprays insecticides, épurateurs d'air pour WC, et tous produits chimiques agressifs et douteux. Par contre, faites brûler de l'encens pour nettoyer la maison.

 

Après la cure:

 

Se réalimenter progressivement avec des aliments légers (riz complet, légumes, couscous…). Il est recommandé aussi de ne pas arrêter tout de suite le mélange de jus et de continuer à en consommer 1/2 litre par jour avant les repas.

 

L'option demi-cure

 

Cette appellation de Rudolf Breuss s'applique à ceux qui pensent ne pas pouvoir supporter le régime strict, ou bien parce que les personnes sont déjà trop affaiblies. Ceux-là pourront prendre chaque jour en plus du mélange de jus:

 

- Soit une tasse de crème d'avoine (flocons cuits et mixés),

- Soit une soupe de pâtes à l'oignon selon la recette suivante:

 

Faire revenir un oignon avec la pelure dans de l'huile,

Verser une tasse d'eau chaude,

Laisser cuire 1/4 d'heure.

 

A savoir que la guérison est moins immédiate avec la demi-cure.

 

Un complément indispensable pendant les 3 premières semaines (21 jours).

Lorsque l'on applique tout ce qui est conseillé ici à la lettre, on perd peu de poids.

 

La clef de voûte réside dans l'infusion rénale que l'on prend à raison de 1/2 tasse froide matin, midi et soir, ou mieux encore, si l'on prend deux cuillères à soupe toutes les heures.

 

La tisane rénale de Rudolf Breuss

Il faut:

 

- 6 g de prêle,

- 5 g d'ortie du mois de mai (de préférence),

- 3 g de renouée,

- 2 g de millepertuis.

 

Préparation:

 

- jeter une pincée du mélange dans l'équivalent d'une tasse d'eau chaude et infuser pendant 10 minutes,

- récupérer le résidu d'infusion et y ajouter l'équivalent de deux tasses d'eau.

- faire bouillir 10 minutes de telle sorte que la moitié s'évapore.

- Filtrer. Mélanger la décoction à l'infusion.

 

Attention!:

 

Il ne faut pas dépasser les 3 semaines d'utilisation, sinon les reins risqueraient de ne plus travailler que sous l'impulsion de la tisane.

 

Des décoctions de sauge à vie

 

Un médecin romain écrivit: "Pourquoi mourir, puisqu'il y a de la sauge dans le jardin?".

 

Il faut toujours boire une tasse de décoction de sauge par jour, chaude ou froide, même quand on se porte bien, et à plus forte raison pendant la cure.

Faire bouillir une pincée par tasse pendant exactement 3 minutes.

 

Des infusions de géranium

 

Le géranium contient des oligo-éléments de radium. C'est une radiothérapie douce. Cette tisane ferme la trilogie avec la sauge et la tisane rénale. Une pincée de feuilles par tasse infusée 10 minutes. Boire une tasse par jour.

 

Des tisanes spécifiques supplémentaires:

 

- en cas de cancer du poumon: infusions de fenouil des Alpes

- en cas de cancer de l'utérus: infusions d'alchemille.

 

Planning journalier:

 

Durant les 3 premières semaines:

 

Au lever:

-1/2 tasse de tisane rénale , puis toutes les heures, alterner :

- jus de légume - entre 35 et 125 ml selon les besoins et

- décoction de sauge : 1 cuillère à soupe.

 

A midi et au coucher:

- 1/2 tasse de tisane rénale.

 

A 17 heures:

-1 tasse de géranium.

 

Après 3 semaines, supprimer la tisane rénale.

 

Pourquoi la cure de jus de légumes marche-t-elle?

Si l'on reprend les écrits de Bruno Vonarburg, biochimiste Suisse, auteur de "Bénédiction de Dieu dans la Nature", celui-ci déclarait, à propos de la cure Breuss:

 

"Etant donné que le développement du fait cancéreux est alimenté par les protéines, je vois l'avantage suivant dans un traitement avec une cure de jus: en effet, l'alimentation quotidienne en protéines étant arrêtée, et l'organisme ne pouvant vivre sans cet élément, le sang, amateur de protéines ronge dans le corps tout ce qui superflu, végétations, rassemblements de matières et tumeurs. C'est une opération sans scalpel à laquelle le jus rouge procède lui-même, une fois finement dosé".

 

Il est à supposer que ces considérations pour judicieuses qu'elles soient, ne sont que la partie visible de l'iceberg. Est-il besoin de tout expliquer pour pouvoir constater les résultats positifs, étonnants et souvent inespérés?

 

Il est, par ailleurs, important de signaler la nécessité d'un bon fonctionnement des selles et des urines, car les produits d'excrétion stagnants pourraient provoquer des empoisonnements.

 

Ne surtout jamais perdre de vue que le cancer se nourrit des aliments solides qui sont porteurs de protéines. D'où la nécessité d'une nourriture exclusive de jus, dont la lie a été filtrée.

 

La cure de jus de Rudolf Breuss est-elle réservée au cancer?

 

Absolument pas - et des milliers de personnes ont suivi cette cure dans le seul but d'améliorer leur santé et d'accroître leur vitalité. Par ailleurs, la cure de jus de légumes peut être bénéfique dans de nombreuses maladies. C'est une excellente cure d'amaigrissement, qui peut s'effectuer sans souffrir de la faim, et sans effet nocif.

 

Pour l'arthrite, c'est spectaculaire. La méthode a, en outre, été testée par l'Institut de thérapies physiques de Amriwil en Suisse.

 

 

La cure Breuss pour la leucémie

 

D'après Rudolf Breuss, la leucémie est une maladie de décomposition du sang s'effectuant au niveau de la veine porte. Cette maladie prend sa source dans une dépression morale plus ou moins consciente.

 

Le traitement est plus simple que dans le cancer. Il suffit de consommer 1/4 litre de jus mélangé par jour, réparti en apéritif avant les 3 repas principaux. Ceci pendant 42 jours.

 

L'énergie revient souvent au bout de six jours.

 

Règle d'or de l'alimentation:

 

Ne jamais manger d'aliments réchauffés. Ceux-ci ne contiennent plus aucune vitamine. Ils ne font qu'apaiser la faim et on ne peut en vivre à long terme. A proscrire d'autant plus lorsque l'on veut guérir d'une maladie."

 

Notes:

 

- Le livret "Breuss Cancer Diet" a été tiré en 900.000 exemplaires en plusieurs langues, la version française se distribue à raison de deux mille exemplaires par an. Il existe actuellement 45.000 témoignages de personnes guéries.

 

Le livre de Rudolf BREUSS: "La Cure Breuss - Cancer, Leucémie et autres maladies apparament incurables mais guérissables par des moyens naturels" est disponible en France:

La Cure Breuss

Editions Labussière ISBN 2-84988-019-1, 28 euros.
 
CANCER, LEUCÉMIE
 

et autres maladies apparemment incurables,

mais guérissables avec des moyens naturels

 

 Conseils pour la prévention
et le traitement de nombreuses maladies.

Notes résultant de milliers d’expériences pour le bien
de toute l’humanité à la demande de nombreux patients guéris

et également à la demande de bons médecins.

 Rudolf Breuss

 

  La-Cure-Breuss.gif

 

 

 

Livre: "Pratique de la Cure de Breuss"

 

Expériences, conseils et recommandations

de
Jürgen H. R. Thomar

 

 

Pratique-de-la-Cure-Breuss---Petit.jpg


L'auteur du livre "Pratique de la Cure Breuss", Jürgen H. R. Thomar, atteint, en 2002, d'un cancer de la prostate, après avoir expérimenté en vain une radiothérapie interne (brachythérapie), puis commencé et - pour finir - refusé "une thérapie d'horreur pour un résultat hypothétique", entend, juste à temps, alors que son état se dégrade rapidement, parler de la Cure anti-cancer de Rudolph Breuss et se décide à suivre, du 15 Mars au 25 Avril 2004, ce que Rudolf Breuss appelait "une opération sans bistouri"...

Quarante deux jours après le début de la Cure Breuss, tous les examens médicaux le confirment:
 

Jürgen H. R. Thomar est totalement guéri!


Rudolf Breuss, qui a lui-même directement guéri plus de deux mille cancéreux, a écrit:

"Mes observations m'ont confirmé que les seules causes d'un échec de la cure sont dues aux personnes qui ne suivent pas rigoureusement mes conseils".


Avec une rigoureuse observance, en démarrant la cure suffisamment tôt, le taux de guérison devrait donc avoisiner les 100%...

Afin que, grâce à cette extra-ordinaire Cure de Rudolph Breuss, d'autres puissent aussi guérir, l'auteur apporte son témoignage, ses expériences, ses conseils et ses recommandations...

 

"Le récit de mon expérience veut vous aider à être fort..."



Présentation par l'éditeur du livre "Pratique de la Cure Breuss"

"RUDOLPH BREUSS (1899-1990) fut un brillant thérapeute autrichien, adepte des médecines naturelles. Parmi les méthodes qu'il mit au point, la cure de jus de légumes biologiques, aujourd'hui nommée "La Cure Breuss", connaît un succès sans précédent.

Inspirée d'un
manuscrit vieux de trois siècles, cette très énergétique diète permet de drainer l'organisme en profondeur et de rétablir la force vitale de l'être, favorisant tous les mécanismes d'autoguérison.

Cette technique exceptionnelle permet de lutter contre toutes les formes de toxémies internes qui favorisent les grandes maladies de civilisation.


Expérimentée par de nombreux malades, motivés, réalistes et prudents, elle améliore nombre de troubles chroniques, comme l'arthrite et les pathologies articulaires et un nombre incalculable d'affections.

Malgré un
lectorat de plus d'un million de personnes - une somme de 45.000 témoignages attestent de ses facultés de guérison - il manquait à cette cure un ouvrage clair et simple d'utilisation, accessible au grand public.

Un
livre choc qui redonne espoir et propose des solutions concrètes quand tout semble perdu.

Une méthode adaptée à chacun, aux carrefours de la prudence d'utilisation et d'un retour à la santé qui bouleverse toute forme de fatalisme."
 
Voir aussi: http://pagesperso-orange.fr/jeune-et-randonnee/breuss.htm
0 
Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Thérapies
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 11:21

 

La Vitamine D préventive du cancer

 

 

 

La Vitamine D, comme la Vitamine C, anti-cancer? L'idée fait son chemin... En tous cas, que ce soit pour le cancer ou d'autres maladies comme les maladies cardio-vasculaires ou le rachitisme, une carence est à éviter.

 

 

 

"(...) Plusieurs études scientifiques récentes tendent à montrer que les niveaux de vitamine D pourraient aussi jouer un rôle dans la prévention des maladies cardiaques et de certains cancers.

 

 

Quarante experts de différents pays et spécialités, emmenés par David Servan-Schreiber, ont lancé un appel pour sensibiliser les pouvoirs publics au développement de la recherche sur le rôle de la vitamine D et mobiliser les médecins.

 

«On est là pour accélérer le mouvement, parce que c'est un déficit simple à corriger», a expliqué à l'AFP David Servan-Schreiber, précisant qu'aux États-Unis, où il enseigne, l'utilisation du test sanguin permettant d'évaluer le niveau de vitamine D est en forte augmentation.

 

La vitamine D a la particularité d'être peu présente dans l'alimentation (essentiellement dans les poissons gras). Elle est surtout synthétisée par la peau sous l'effet des rayons ultraviolets.

 

Une exposition au Soleil - «raisonnable», insistent les spécialistes - est donc une façon simple de recharger ses batteries. À condition que le Soleil veuille bien se montrer..."

 


Source: http://www.cyberpresse.ca/vivre/sante/201002/19/01-953242-cancers-la-piste-de-la-vitamine-d.php

 

0
0

 

Repost 0
Published by Soins Alternatifs pour le cancer - dans Recettes Anti-cancer
commenter cet article