23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 12:11
CANCER: L'ÉVITER OU LE SOIGNER
SANS MUTILATION

 

 
LE CANCER, LES CHIMIOTHÉRAPIE, UN MARCHÉ JUTEUX.

Les médecins sont les commerciaux des labos.

L'alimentation industrielles ainsi que toute les atteintes à nos organismes a déclenché volontairement une vagues de cancers. Nous sommes des consommateurs de poisons, puis de médicaments, d'actes chirurgicaux qui nous mutilent et nous font finir notre vie très souvent dans un hôpital. Il est possible de nous éviter toute cette souffrance. Il nous faut juste sortir du droit chemin, du moule dans lequel nous avons été plongés et retourner aux coutumes d'avant les labos.

Il nous faut avoir une alimentation saine et respecter nos corps et nous trouverons, en prime, la porte de sortie du fameux stress.
 
Gérez votre équilibre acido-basique:
 
 
Un corps alcalin est un corps plus sain
 
Même si le citron est acide au goût, il nous permet de conserver un corps alcalin. Pensez à boire un verre d’eau citronnée le matin à jeun, pour rester en pleine forme ! Vous pouvez faire chauffer l'eau et y mettre un peu de miel et du bicarbonate, mais attention à la réaction, au débordement du bol :-).
 
Un corps alcalin est un corps sain. Cette affirmation ressort de plusieurs études, qui ont été publiées notamment par l’Institut de Bioénergie Humaine de Barcelone.
 
Cette information vous est certainement déjà parvenue aux oreilles. Cependant, il faut faire le tri parmi les données que vous pouvez recevoir, car il est fréquent d’entendre des aberrations du type «avoir un corps alcalin permet d’éviter tous types de maladies, dont le cancer.
 
 
--------------------------------------
 
Tableau des aliments acides et alcalins
 
 
Plus précis:
 
 
--------------------------------------
 
ET SI LE DOCTEUR SIMONCINI AVAIT RAISON.
 
Vu le prix dérisoire du bicarbonate de soude, il ne fallait pas s’attendre à ce que la médecine officielle accueille cette innovation avec enthousiasme. Il y a maintenant des années que l’on parle de la méthode du Dr Tullio Simoncini.
 
On lui a interdit d'exercer en Italie.

Son livre: "Le cancer est un champignon"*.
 
Pour le Dr Simoncini, le cancer serait la conséquence d’une infection à partir du Candida albicans (champignon).
 
Selon des statistiques remontant à dix ans, il y aurait environ 70% d'Américains atteints sans le savoir de candidose. 

Les spores de ce champignon s’installent et prolifèrent dans l’organisme, suite au déséquilibre alimentaire et la pollution chimique de la vie moderne, qui ont créé un terrain acide. Bien que l’on puisse vivre longtemps avec les multiples troubles pénibles connus, lorsque cette invasion entretenue par l’acidose dépasse un certain seuil, la situation devient ingérable pour l’organisme. C’est à ce moment que, dans un programme de survie, celui-ci crée des tumeurs-poubelles pour tenter de limiter géographiquement le problème.
 
Le Dr Simoncini estime que la meilleure façon d’essayer d’éliminer une tumeur est de la mettre en contact avec du bicarbonate de sodium, aussi près que possible, en utilisant l’administration par voie orale pour le tube digestif, des lavements pour le rectum, la douche vaginale pour le vagin et l’utérus, et l’inhalation (?) pour les parties supérieures des voies respiratoires.
 
Les seins, les ganglions lymphatiques, peuvent être traités par des perfusions sous-cutanées locales.

Pour les poumons et le cerveau, il utilise la voie d’injection intraveineuse (là, ce n’est plus de la médecine douce). Les organes internes peuvent être traités avec du bicarbonate de sodium en localisant les cathéters appropriés dans les artères (du foie, du pancréas, de la prostate et des membres) ou dans les cavités (de la plèvre ou du péritoine). 

Simoncini affirme que le bicarbonate de sodium détruit les colonies de champignons au cœur des tumeurs cancéreuses.
 
Quel taux de guérison:
 
Le Dr Simoncini donne les statistiques suivantes: 
 
"Si les champignons sont sensibles aux solutions de bicarbonate de sodium, et si la taille de la tumeur est inférieure à 3 cm, le pourcentage [de guérison] sera de l’ordre de 90%. Dans les phases terminales où le patient administré est en assez bonne condition, il est de 50%."
 
Le médecin déclare: "Mes méthodes ont guéri des personnes pendant vingt ans. Beaucoup de mes patients se sont rétablis complètement d’un cancer, même dans des cas où l’oncologie officielle avait renoncé."
 
Outre sa formation d’oncologue, le Dr Simoncini est une personne très humaine et sensible aux problèmes des autres. Il est toujours possible de le joindre par email ou par téléphone (+39.335.294480) pour des renseignements complémentaires.

Son site:
 

 

 
Rappels sur le bicarbonate de sodium
 
Le bicarbonate de soude est ce que l’on appelle en chimie un tampon. Il ramène au pH neutre de 7 aussi bien l’acidité que l’alcalinité. En médecine, le bicarbonate de sodium est couramment utilisé comme antiacide, pour les secours à court terme:
 
-         des troubles de l’estomac,
-         des troubles des reins,
-         pour "alcaliniser" l’urine au cours des infections de la vessie,
-         pour réduire la cristallisation de l’acide urique de la goutte.
 
Mais, selon Simoncini, le bicarbonate de sodium est irrésistiblement efficace quand il s’agit de tissus cancéreux.
 
Comment faire concrètement?
 
Le bicarbonate s’achète en pharmacie ou en supermarché, sous forme de fine poudre et se dissout à raison de 50 g par litre d’eau.

Il s’avère être un excellent antifongique, très économique, sans effets indésirables aux doses conseillées et utilisées par le Dr Simoncini.
 
Le principe est de mettre en contact direct, si cela est possible, le bicarbonate de soude avec l’organe infecté pendant au minimum 6 minutes (temps au-delà duquel le champignon ne peut survivre) et ce durant 7 à 8 jours de suite. En pratique, cela est facilement réalisable pour certains cancers (bouche, œsophage, estomac, intestin, utérus).
 
Pour les autres types de cancer non accessibles directement, le bicarbonate est administré par artériographie (injection dans une artère par cathéter).
 
Non seulement il amène une onde de choc alcaline aux cellules cancéreuses, mais aussi de l’oxygène qui casse l’hypoxie associée aux tissus cancéreux. Par ailleurs, il a la propriété d’absorber certains métaux lourds, les dioxines et les furannes.
 
Personnellement, je considère que face à la chimio, cette technique ne comporte aucun risque. Donc quelle que soit la thérapie choisie, c’est pour le moins un puissant adjuvant qui vient s’inscrire avantageusement parmi la liste des «adjuvants best of» que nous avons cités précédemment sur le site alternativesante.fr.
 
-----------------
 
En vidéo:

* Le cancer est un champignon, article et livre:

http://le-cancer.info/index.php/dr-simoncini
 

Dr Simoncini, Cancer, l'hypothèse fongique
 
  1. http://www.dailymotion.com/video/xbzcpk_1-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech
  2. http://www.dailymotion.com/video/xbzdoc_2-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech
  3. http://www.dailymotion.com/video/xbzdos_3-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech
----------------------------
 
Le cancer a été programmé en détruisant le potentiel des fruits et légumes qui nous sont vendus maintenant.
 
Mensonge sur le cancer
 
 
--------------------
 
Autre méthode simple:
 
Vitamine C, la Molécule Miracle
 
Vitamine C plus efficace que la chimiothérapie
 
 
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 12:03
 
Cancer: Un traitement simple et non toxique

 

Cancer : un traitement simple et non toxique

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Cancer : un traitement simple et non toxique

Chère lectrice, cher lecteur,

Le Dr Laurent Schwartz, cancérologue et chercheur à l’Ecole Polytechnique, sort un nouveau livre intitulé «Cancer, un traitement simple et non toxique».

Ce livre n’est pas encore en librairie. Mais l’éditeur me l’a envoyé pour que je puisse en prendre connaissance au plus tôt, et vous en faire part.

En effet, le traitement du cancer est souvent une question de semaines, ou de jours : 50 % des personnes frappées par le cancer du poumon, du pancréas, du foie ou du rein meurent dans les six mois.

D’où l’urgence de vous parler des révélations sensationnelles de ce nouveau livre.

Elles peuvent sauver des vies.

Il s’agit d’une nouvelle approche qui pourrait révolutionner le traitement du cancer.

Soigner le cancer grâce à l’effet Warburg

L’effet Warburg, du nom du prix Nobel de médecine Otto Warburg (1931) est un phénomène bien connu des médecins.

C’est le fait que les cellules cancéreuses fermentent pour produire de l’énergie.

Le fonctionnement normal des cellules saines est de brûler le glucose avec de l’oxygène. Mais les cellules cancéreuses font fermenter le glucose, ce qui était le mode de fonctionnement de la vie primitive, il y a 3,5 milliards d’années.

L’avantage de la fermentation est qu’elle est possible sans oxygène. L’inconvénient est que la fermentation produit peu d’énergie, par unité de carburant consommée.

Les cellules cancéreuses sont donc très gourmandes en glucose, ce qui permet de les repérer. C’est ce qu’on appelle l’effet Warburg.

Affamer le cancer en le privant de sucre

L’effet Warburg est utilisé pour repérer les tumeurs, avec la technologie du «PET-scan». On injecte au patient du glucose radioactif et l’on observe les endroits où celui-ci va se concentrer : c’est là que se trouve le cancer.

D’où l’idée d’affamer le cancer en cessant de manger du sucre, ou tout produit se transformant en sucre.

Le Dr Laurent Schwartz recommande un régime «cétogène», c’est-à-dire constitué de produits gras et de quelques protéines, mais très peu de glucides (sucres).

«Le régime cétogène se révèle une solution thérapeutique sérieuse et encourageante», estime-t-il [1].

Mais cela n’a rien de révolutionnaire. La grande nouveauté vient maintenant…

Lutter contre l’acidité provoquée par la tumeur

Le Dr Laurent Schwartz a aussi observé que la fermentation provoque une acidification des tissus autour de la tumeur.

Il explique que cette acidification permet aux cellules cancéreuses de mieux «lacérer» les tissus environnants, pour les envahir.

En revanche, pour acidifier son environnement, la tumeur, elle, doit perdre son acidité et devenir basique.

C’est d’ailleurs le fait d’être basiques qui permet aux cellules tumorales (cancéreuses) de se multiplier si rapidement.

Cette constatation toute simple est à l’origine d’une idée toute simple elle aussi, mais qui pourrait être la clé pour vaincre le cancer: diminuer l’acidité autour de la tumeur pour bloquer la multiplication des cellules cancéreuses.

Et de fait, le Dr Schwartz rapporte que des chercheurs ont essayé de diminuer l’acidité autour des tumeurs, et ils ont constaté une régression des cancers.

C’est une nouvelle fantastique. Car il se trouve que l’on dispose de plusieurs médicaments bien connus et peu coûteux pour lutter contre l’acidité, des médicaments simples, bon marché, peu dangereux.

Une équipe de chercheurs espagnols qui a travaillé sur ce sujet rapporte plusieurs cas de rémissions inattendues en donnant aux patients cancéreux un cocktail de médicaments anti-acides, très peu toxiques par rapport aux chimiothérapies «normales».

Le Dr Laurent Schwartz donne la posologie, qui est la suivante (il ne l’a pas testée lui-même mais considère que c’est une «approche logique et porteuse d’espoir»):

  • Amiloride : 10 à 40 mg trois fois par jour
  • Un inhibiteur de la pompe à protons, par exemple l’oméprazole : 20 à 40 mg par jour
  • Un inhibiteur de l’anhydrate carboxylase, par exemple l’acétalozamide (Diamox) : 250 mg par jour.

Mais après avoir bloqué la reproduction des cellules cancéreuses, peut-on faire en sorte qu’elles redeviennent saines et ainsi se débarrasser vraiment de la maladie?

Oui, répond le Dr Schwartz.

Grâce à la stratégie suivante…

Redémarrer le fonctionnement (métabolisme) normal des cellules

Pour traiter le cancer, le Dr Schwartz recommande un traitement qui permette de redémarrer la combustion normale du glucose dans les cellules, et ainsi mettre fin à la fermentation et à l’acidification des tissus autour de la tumeur.

Pour cela, il faut «remettre en route» les mitochondries, les petites usines à brûler le glucose qui sont dans les cellules.

Cette fois, le Dr Laurent Schwartz a lui-même sélectionné les médicaments capables de faire cela, et il a lui-même observé des rémissions chez plusieurs de ses patients, cancéreux de longue date.

Dans son protocole, la posologie est la suivante :

  • Acide lipoïque: 600 mg en injection intraveineuse lente
  • Hydroxycitrate: 500 mg en comprimés, matin, midi et soir.

L’hydroxycitrate est en vente libre, considéré comme «complément alimentaire». L’acide lipoïque en intraveineuse est un médicament. Il est vendu en Allemagne et en Amérique du Nord mais pas en France. Mais il a été prescrit à des centaines de milliers de patients sans causer de problèmes.

Ces produits ne présentent aucun danger, et tout médecin doit pouvoir les prescrire à son patient.

«Ce traitement n’a pas d’effet secondaire toxique lourd», explique le Dr Laurent Schwartz.

«Près de 2 ans ½ plus tard, sur les onze premiers patients, cinq sont encore en vie. C’est un exploit si l’on considère que tous avaient été renvoyés à leur domicile pour y mourir[2]»

Renforcer les effets par d’autres médicaments

Le Dr Schwartz souligne toutefois que ces deux substances ne suffisent pas en elles-mêmes et sont plus efficaces si elles sont prises en combinaison avec une radiothérapie et une chimiothérapie.

Il signale en outre avoir obtenu de meilleurs résultats encore en y associant de la metformine à forte dose (jusqu’à 3 g par jour).

La metformine est le traitement de base contre le diabète de type 2.

Votre pharmacie en vend tous les jours et n’importe quel médecin peut la prescrire.

La guérison à portée de la main

La conclusion du Dr Laurent Schwartz est que nous sommes en train de faire une erreur monumentale en allant vers des traitements toujours plus compliqués et coûteux du cancer (plus de 100 000 euros par cycle de traitement).

Ses décennies d’études l’ont convaincu au contraire que le cancer est une maladie simple.

Ce sont les cellules qui fonctionnent mal, et il existe des mesures simples et peu coûteuses, ainsi que des médicaments courants et non toxiques qui permettent de faire beaucoup pour les malades.

Il pense donc que «nous pouvons proposer aux malades de nouvelles avancées thérapeutiques, dont l’efficacité pourrait être supérieure à celle de la chimiothérapie tout en entraînant bien moins d’effets secondaires. [3]»

Ses pistes de traitement sont d’autant plus intéressantes qu’il estime qu’elles permettraient également de soigner l’Alzheimer et Parkinson.

Il s’agit donc d’une possible révolution médicale qui est en train de se produire sous nos yeux.

Ce que vous pouvez faire

Je suis conscient que, même si vous êtes vous-même actuellement traité contre le cancer, cette simple lettre vous paraîtra insuffisante pour démarrer un traitement alternatif. Elle sera en outre complètement insuffisante pour convaincre votre oncologue (cancérologue) et même votre médecin traitant de l’intérêt de ces avancées.

Mais ne désespérez pas.

Attendez simplement quelques jours, si vous le pouvez, que le livre soit sorti en librairie.

Vous aurez tous les éléments en main. Vous pourrez le donner à votre médecin s’il a le moindre doute sur la véracité et le sérieux de ces nouveaux traitements contre le cancer qui, je le répète, sont simples, non toxiques et peu coûteux.

Voici la couverture du livre, afin que vous ne perdiez pas de temps pour le trouver:

En attendant, je vous redis combien je compatis avec vous si vous êtes en train de combattre une grave maladie. Surtout, ne baissez pas les bras, continuez à vous soigner et à rester en alerte sur les progrès des traitements.

Nous sommes dans une période de grands bouleversements, dans le mauvais sens parfois (malheureusement !) mais aussi, il ne faut pas l’oublier, dans le bon sens.

Ce livre est peut-être un bon exemple de ces progrès qui se produisent parfois et qui peuvent aider des millions de personnes.

À votre santé!

Jean-Marc Dupuis

 

Source: https://latableronde.over-blog.com/cancer-un-traitement-simple-et-non-toxique.html

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2021 4 22 /07 /juillet /2021 10:00

 

La Newsletter de Michel DOGNA
 
Le Graviola
panacée amazonienne

 

Voici encore un remède naturel ayant entres autres multiples applications, le pouvoir de guérir le cancer, ce qui a été scientifiquement prouvé, mais caché. Pourquoi? Parce qu’étant simplement une plante, elle ne peut être brevetée. Il s’agit du Graviola (nom latin: Annona Muricata) qui se nomme Guanabana au Brésil et Corossol aux États-Unis.

C’est un arbre toujours vert de 6 à 15 mètre de hauteur qui pousse dans les forêts tropicales. Son fruit de 20 à 40 cm de diamètre a la forme d'un cœur avec une sorte de peau ressemblant à un grand cactus. Sa chair blanche est succulente et les gens peuvent l'acheter sur les marchés locaux.

Les tribus indiennes utilisent le Graviola depuis des siècles

Toutes les parties de l’arbre (feuilles, racines, tronc, écorce, graines) contiennent chacune des principes de guérison spécifiques concernant différentes maladies et déséquilibres de santé.

Selon les traditions du Brésil, les racines, le tronc et les feuilles sont utilisés comme sédatif - la nervosité, les catarrhes, les parasites - et comme galactogène des nouvelles accouchées. Dans d'autres pays d'Amérique Latine, ils sont aussi utilisés comme tonicardiaque moyen, et contre le diabète. Au Brésil, on prépare un mélange à partir d'un fruit immature mélangé avec de l'huile d'olive en tant que traitement externe pour l’arthrite et les rhumatismes.

Après avoir étudié la médecine ethnologique des indigènes de l’Amazonie et leur connaissance de la nature, nous devons nous demander concernant la vie et la santé, qui est le plus avancé?

Ils n'ont pas d'hôpitaux, mais ils n'ont pas de cancers. Ils n'ont pas non plus de laboratoires pour transformer une plante en pilules, mais ils savent guérir sans ces artifices. Ces indigènes nous montrent comment vivre avec la nature et comment la nature offre tout ce dont nous avons besoin pour une vie saine.

Le point des recherches en cancérologie

En 1976, des recherches approfondies de "l'Institut national du cancer" des États-Unis sur le corossol ont abouti à la guérison rapide d'un "adénocarcinome" du gros intestin. Les composants actifs qui ont permis cela ont été isolés par le chercheur allemand et oncologue Helmut Keller et trois scientifiques associés; il s’agit des acétogénines qui ont été confirmées très efficace pour tuer de nombreux types des cellules tumorales sans pour autant toucher aux cellules saines.

Plusieurs résultats de l'étude ont été publiés, mais ont été suivies d’un silence fracassant… De guerre lasse, les chercheurs ont abandonné et laissé les résultats miraculeux dans les tiroirs de leur institut.

La même année, un médecin de l’Université de Pardue en Californie, le Dr Jerry McLaughlin, a découvert les acétogénines du Graviola Corossol, (il y en a 82) qui sont considérés comme des substances anti-cancers naturelles des plus puissances.

A la fin des années 90, l'un des scientifiques qui faisait partie de l'une des équipes de recherche a rompu le silence pour des raisons de conscience et quelques-uns des rapports sont devenus accessibles pour le monde de la médecine. Simultanément, des chercheurs Brésiliens sont allés en Amazonie pour étudier les plantes de la forêt tropicale. Ils se sont intégrés au sein des populations autochtones afin d’apprendre leurs connaissances ancestrales sur la guérison par les plantes locales.

Dès 1996, toutes les études des différents laboratoires ont conduit à la même conclusion, que les Acétogénines du Graviola ont une composante leur permettant de reconnaître les cellules malades, et de les isoler afin de les priver des nutriments manquants, ceci entraînant ainsi leur mort. Leurs résultats ont été publiés dans 8 études cliniques.

En 1997, un petit groupe de scientifiques a découvert que le Graviola contient également des alcaloïdes qui ont un effet antidépressif.
Dans la même année, l'UNIVERSITÉ a publié une nouvelle information exceptionnelle démontrant encore plus de pouvoirs au sujet du Graviola. En effet, les études cliniques ont confirmé que les "acétonines Annonacae" du Graviola ne tuent pas seulement les cellules cancéreuses courantes, mais qu'ils sont également très efficace pour tuer les cellules cancéreuses résistantes sur la chimiothérapie. Cette enquête explique comment cela est possible: les cellules cancéreuses qui survivent à la chimiothérapie ont développé une résistance contre de nombreux autres types de médicaments, appelé Multi-Drug-Resistant, ce qui les immunise contre tout traitement; et ceci conduit 100% les patients "chimiqués" à la mort!

Selon Jerry McLaughlin, scientifique à Purdue, le Graviola semble stopper l’approvisionnement en énergie des cellules cancéreuses.

  • NotaDepuis 20 ans l'industrie Big Pharma essaie de transformer les principes actifs de la plante en un remède (brevetable!) qui marche contre le cancer. Mais le Graviola ne permet pas les dérivés chimiques. Jusqu’ici il est confirmé que le Graviola ne fonctionne que s’il est naturel. De nombreux groupes de scientifiques sont toujours en recherche pour créer un produit similaire à l’Annonacins qui fonctionne si bien – mais il est très difficile de recopier intégralement les subtilités que la nature a élaborées en plusieurs millions d’années…

Actuellement, 11 types de cancer ont été validés: cancer du sein, cancer de l'abdomen, cancer de l'ovaire, cancer de l'utérus, cancer du poumon, cancer de la prostate, cancer du pancréas, cancer de la peau, cancer du sang (leucémie), cancer de la vessie, cancer du foie.

Un puissant nettoyeur organique

Le Graviola n'est pas seulement un miracle contre les cellules cancéreuses, mais il a également des composants (résultats de recherches) qui permettent d'éliminer toutes sortes de substances chimiques comme la cortisone, les médicaments toxiques et les poisons en tous genres de notre corps. Le Graviola est aussi d’une puissance incroyable pour régénérer les cellules. Cette plante est véritablement un don de la Terre Mère.

  • Les feuilles, bourgeons et fleurs sont pectoraux et fébrifuges.
  • La poudre de fruit vert est antidiarrhéïque.
  • La racine est parasiticide (vers intestinaux) et antispasmodique.
Indications générales

Les essais cliniques ont confirmé les applications du Graviola dans les problèmes suivants :

  • Arthrite,
  • Asthme,
  • Cancers : la plupart
  • Dépressions légères,
  • Diarrhées,
  • Diabète,
  • Dysenterie,
  • Eruptions,
  • Fièvre,
  • Foie : troubles,
  • Grippe,
  • Hypertension,
  • Insomnies,
  • Intoxication s médicamenteuses,
  • Leucémie lymphoïde chronique,
  • Leucémie myéloïde chronique,
  • Lymphome,
  • Malaria,
  • Myélome,
  • Nervosité,
  • Névralgies,
  • Paludisme,
  • Parasites divers,
  • Rhumatismes,
  • Scorbut,
  • Spasmes musculaires,
  • Teigne,
  • Tumeurs en tous genres,
  • Vers intestinaux.
     
  • Nota: Les dernières études menées au Brésil ont confirmé que la combinaison de certains produits avec le Graviola réussit à tuer invariablement un virus hospitalier (nosocomial) de cette région qui est à 100% mortel. Ce virus était sans remède jusqu'à aujourd'hui et les résultats sont stupéfiants.

Aussi sur les animaux:

Une femme raconte: "J'ai déjeuné avec une amie qui m'a parlé du Graviola. Son chat était condamné par le VIH félin soit disant foudroyant ... mon amie a trouvé du Graviola en poudre, et son chat - que le vétérinaire condamnait - a été guéri, et a repris du poids…."

Posologie

Toutes affections:
Le dosage recommandé de la feuille de graviola est de 2 à 3 grammes, 3 à 4 fois par jour.

Le thé de Graviola Corossol et cancers

Pour une guérison efficace contre le cancer, le thé de Graviola Corossol fait à partir de feuilles de Graviola Corossol peut être consommé quotidiennement. Ceci est un des avantages de la feuille de Graviola Corossol qui est un traitement d’une grande simplicité. Vous pouvez faire votre propre thé.

Faire bouillir 1 litre d’eau, puis prendre 15 feuilles fraîches ou sèches de Graviola Corossol , ou de la poudre de Graviola Corossol que vous jetez dans l’eau bouillante. Ne fermez pas le récipient et continuez de faire bouillir l’eau sur le petit feu pendant 30 minutes, jusqu’à évaporation de l’eau à 500 ml.

Le thé de Graviola Corossol est prêt à boire. Buvez une tasse (165ml) de thé filtré, 3 fois par jour, le matin, l’après-midi et le soir. Pour un meilleur goût, vous pouvez ajouter 1/2 cuillère à café de jus de citron, et ajouter un peu de miel (pas de sucre). Prenez le thé Corossol 30 minutes avant les repas pour plus d’efficacité.

Après avoir bu, votre corps peut ressentir de la chaleur. En deux semaines, vous pourrez ressentir les bienfaits du Graviola Corossol et après quatre semaines - les améliorations peuvent être clairement ressenties.

Suivez les informations complémentaires incontournables, c'est maintenant et c'est ici:

https://gettr.com/user/artemisiacolleg

* * *

Un proche vous a transmis cette lettre?

vous pouvez vous inscrire ici.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 15:37
La Newsletter de Michel DOGNA
Amis Abonnés
Dernière édition !... 

J'ai le plaisir de vous offrir en cadeau
la dernière version pratique de

 

Non, la chimio n’est pas un passage obligé!

 

Depuis 70 ans, pratiquement aucun progrès n’a été réalisé 
en cancérologie orthodoxe officielle 
malgré les milliards engloutis dans la recherche.

 

Pourtant, de nombreux moyens efficaces non invasifs existent 
depuis longtemps, ainsi que de nouveaux remèdes 
à partir de la recherche indépendante
mais font tous l’objet d’une guerre permanente … 
Beaucoup ont été interdits pour ne pas nuire 
aux profits pharaoniques de Big Pharma.

 

Mon souhait est que plus jamais je ne reçoive
des messages de panique disant:

 "Je viens d’apprendre que j’ai un cancer, 
 j’ai peur de la chimio, mais je ne sais pas quoi faire!".

C’est la raison d’être de cette boîte à outils de remèdes alternatifs naturels qui ont été testés avec succès par de nombreux malades
… mais cette fois sans jamais nuire !

 

Diverses modifications apparaissent par rapport aux éditions précédentes – C’est le résultat d’une sélection continue des meilleurs moyens du moment en fonction des progrès incessants et de notre expérience.  Nous allons donc vers le toujours mieux, comme tous les domaines techniques actuels.

Enfin j’ai beaucoup allégé le livret (75 pages) par souci de simplification maximum pour les utilisateurs qui ont plus besoin de solutions dans l’urgence que de culture médicale.

 

Avec toute ma compassion,                   Michel Dogna

 

NOTA:

Pour les nouveaux, inscrivez-vous à ma newsletter hebdo (abonnement gratuit), afin de recevoir toutes les dernières infos de santé "de pointe".

Pour cela voir mon site: www.micheldogna.fr

Ou en cliquant sur ce lien direct:

https://contrinfos.info/sendy/subscription?f=6mqjnDyl5i0dI8bfD34GjoTHfA9XfzDihVGPr7oErcf6T5GqdXfpG0W8f5EW8v0F/

Par ailleurs je ne prends pas en charge des malades non inscrits-abonnés, ou par personne interposée, sauf cas d’incapacité.

*  *  *

Pour suivre les vidéos de Silvano TROTTA, c'est ici:

https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

Une association est née qui nous fédère tous, c'est le moment où jamais! Michel et moi sommes inscrits, faites comme nous!:

www.bonsens.org

le groupe FB de Bon Sens: 

https://www.facebook.com/BonSensAssociation?locale=fr_FR

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids décisionnaire! Merci à vous tous, ensemble, nous gagnons!

*  *  *

Un proche vous a transmis cette lettre?

vous pouvez vous inscrire ici.

 
 
 
Partager cet article
Repost0
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 10:35
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 21:04
Partager cet article
Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 15:34

Tout cancer peut être guéri en quelques semaines

 

Selon le Dr Coldwell, toute tumeur maligne peut être traitée en deux à 16 semaines. Il y a des types de cancers qui, traités correctement, peuvent guérir en quelques minutes.

Comme ce médecin le révèle, il convient prioritairement de résoudre le problème de l’acidité et celui des éléments toxiques. Nous devrions manger des légumes, cela fournit au corps beaucoup d’oxygène. Avec cela, suffisamment de calcium et une alimentation adaptée, nous alcalinisons notre corps. En quoi cela est-il lié au cancer ? Eh bien, la progression du cancer est stoppée lorsque le corps est alcalinisé.

Ce qu’il faut éliminer ensuite, c’est l’hypoxie. Pour cela, un ami du Dr Coldwell, le Dr Martin, propose une solution – une oxygéno-thérapie qui comporte plusieurs étapes. Dans ce traitement, les sang est prélevé, enrichi avec de l’oxygène pur et ensuite réinjecté dans le corps douze fois.  Lorsque le sang sort du corps, il est très sombre. Mais avec cette thérapie, le sang qui est réinjecté a une belle couleur rose – comme le sang d’un nouveau-né – il est complètement frais. Cela remplit le corps d’énergie.

La vitamine C – le remède miracle…

L’injection «intraveineuse» de vitamine C est également utile, indique ce médecin. Une dose de 100 cc chaque jour trois fois par jour, ou dans certains cas, davantage, a donné des résultats merveilleux. «Croyez-le,  le cancer disparaît en quelques jours après l’administration de vitamine C de cette manière»,  dit-il.

Les aliments qui ont une forte teneur en vitamine C comprennent les piments, le chou, le brocoli, la papaye, fraises, le chou-fleur, l’ananas, le kiwi, les oranges et les citrons.

La vitamine E appartient à la même catégorie aussi. Elle aide surtout la pression artérielle. Utilisée rapidement et efficacement, sous quelque forme que ce soit, la vitamine E a montré qu’elle peut donner des résultats étonnants.

Le Dr Coldwell insiste ensuite sur l’eau. Oui, vous avez bien entendu. Quatre litres d’eau avec une demi-cuillère à café de sel de mer chaque jour – sauf, bien sûr, pour les personnes souffrant de problèmes rénaux.

Source: http://artdevivresain.over-blog.com/2020/06/tout-cancer-peut-etre-gueri-en-quelques-semaines.html

Tout cancer peut être guéri en quelques semaines, explique le Dr Leonard Coldwell

Partager cet article
Repost0
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 15:35

 

Un ancien médecin, radié de l'ordre, Julien Drouin, a étudié ce que l'on appelle les "rémissions spontanées" du cancer et affirme que de telles rémissions spontanées peuvent aussi être provoquées.

C'est l'objet de son enseignement en ligne:

 

Rémissions spontanées du cancer

Les expliquer

Les provoquer

8 conseils du Dr Julien Drouin quant à l'attitude à avoir face au cancer.

Interview du psychothérapeute Dr Julien Drouin

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 16:36
Le Protocole anti-cancer de Micozzi

 

Avertissement: Tel que présenté avec le lien ci-dessous, ce protocole est payant. Le blog cancer-soinsalternatifs.over-blog.net n'a aucun intérêt dans l'affaire. Cette information sur leprotocole Micozzi n'est communiquée qu'à titre purement informatif.

 

Protocole Micozzi

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2019 5 25 /10 /octobre /2019 11:58
Charte Européenne des Droits des Patients

 

La Charte Européenne des Droits des Patients est téléchargeable ici. Sur le plan juridique c'est naturellement un texte important, sur lequel les citoyens peuvent se baser pour s'opposer aux grossiers abus couramment pratiqués à leur endroit.

Partager cet article
Repost0